Page d'archive 3

Quand Angelak prend sa plume … ou Amour d’un ange pour une étoile…

678527585.jpg

 

Je sonde ma mémoire
A la recherche de souvenirs heureux.
Je parcours mon histoire
Pour trouver des temps plus envieux.

Mais j’ai beau faire de mon mieux,
Ces heures ont été si rares
Que même en fermant les yeux
Je n’arrive pas à les revoir

Comme si ma vie
Suite de douleurs sans fin,
N’avait jamais compris
Comment vivre des choses biens.

N’efface pas ton sourire
Quand je dis que jusqu’à aujourd’hui,
Je n’ai fait que souffrir,
Car maintenant tu illumines ma vie.

 

Car grâce a toi
Ces heures sont terminées.
Tu as fait de moi
Une princesse de contes de fées.

N’embues pas ton regard de larmes
Quand je te raconte tout ça.
Elles sont les seules armes
Qui me touchent encore ici bas.

Rien ne peut m’atteindre sur cette Terre
A part la douleur que tu portes en ton cœur.
Je suis guidée par ta lumière
Et seule ta souffrance me fait peur.

Je suis prête à tout les sacrifices
Pour que jamais tu n’ais mal.
J’endurerais les pires supplices
Même si ça m’est fatal.

Ma vie commence avec toi
Et elle se terminera ainsi
Quand le régisseur décidera
Que pour l’un de nous deux tout s’arrête ici.

Si l’étoile que tu es
Partait éclairer les cieux éternels,
L’ange noir que j’étais
S’envolerai te rejoindre au ciel.

Je brûlerais mes ailes
A la lumière d’un amour hardant
Qui resterai immortel
Même si nous sommes seulement d’un temps.

Mais si l’ange devait, la première
Au détour d’un jour obscure,
Rejoindre ces pairs
Que l’étoile se rassure.
 

Ma dernière pensée
Sera pour cet astre unique
Qui me fit rêver
Et passer des moments magiques.


La créature ailée
N’a qu’une demande à faire
A l’étoile argentée
Qui sa vie éclaire.

Si la première elle devait partir
Que sa lumière perdure,
Qu’elle ne laisse pas son sourire
Devenir triste et dur.

Peu importe où l’ange noir est ou sera
Elle ne l’abandonnera jamais
Dans son cœur toujours elle résidera
Et cela elle le promet.

Quelques soit les embûches
Je les surmonterais
Et si je trébuche
Je me relèverais.

Je me battrais pour toi
Jusqu’à la fin de ma vie
Je veillerai sur toi
Et t’éviterai au mieux les soucis.

Mon amour
Je sais au fond de moi,
Que pour toujours

Je n’appartiens qu’à toi.

 


Quand Angelak rencontre une étoile…

Elle observa le ciel à la recherche d’une étoile. Cette étoile tant espérée… ça faisait des années qu’elle l’attendait, en vain. Puis un soir, elle se dessina. Quelques traits fins, à peine esquisser, tout d’abord caché par quelque chose de plus appuyé mais qui fut vite gommé, pour laisser apparaître ce nouveau dessin. Prenant peu à peu forme, quelque chose apparut dans le ciel. La plume laissait des traits tourmentés, comme ne sachant pas ou aller…

Le jour revint et fit fuir l’étoile. Elle resta là, perdue. Ne sachant pas quoi penser de ce dessin qui s’était esquisser… N’était-elle qu’une étoile filante parmi le ciel bleuté ? Ce dessin n’était-il qu’un simple brouillon ? Une page du ciel ouverte l’espace de quelques heures puis laissée à l’abandon ? Les soirs suivants elle retrouva cette étoile dans un ciel nuageux qui ne leur permettait pas de se voir, mais néanmoins ils pouvaient communiquer. Les discussions s’engagèrent. Elle se mit à espérer et au fil du temps, la lueur naissante du premier soir se transforma peu à peu en lumière ardente. Le dessin avait pris forme, peint à l’encre de lune.

 

68654446.jpg

Ce soir elle observe le ciel. Celui-ci est nuageux. L’étoile n’est pas à ces cotés. Ses pensées sont tournées vers elle. Ou qu’elle soit, sa lumière réchauffe son cœur. Et même quand le ciel est noir et que les étoiles ne luisent pas, même quand son étoile est absente et que son cœur souffre, elle trouve le sourire juste en fermant ces yeux et en voyant le sien derrière ses paupières. Chaque moment passé avec cet astre, laisse en elle la force de palier son absence, jusqu’à tant qu’elle le revoit. Juste être à ces cotés et l’observer, cela suffit à la rendre heureuse. Une étoile s’est allumée dans son cœur, le laissant se consumer de la plus belle manière qui soit…

Quand Angelak regarde la télévision ou le romantisme serait-il devenu ringard ?

608184299.gif

 

 

Angelak se reposant, elle décide d’allumer la télé et tombe sur une émission au concept au combien à la mode, traitant d’un sujet particulier et recueillant des témoignages diverses. Au menu d’aujourd’hui: LE ROMANTISME.

 

Début de l’émission et première question : le romantisme serait-il devenu ringard ?

Réponse d’Angelak: Etant très romantique notre ange est choquée par une telle question. Mais bien sur que non ce n’est pas ringard !!! Les petites attentions, les petits mots, ça fait toujours plaisir et même c’est nécéssaire. D’ailleurs quelque chose à savoir en particulier pour les hommes. Le romantisme n’est pas qu’un moyen de séduire destinée à la phase passion de la relation. C’est quelque chose qui ne doit pas être systématique. Mais qui doit être régulier. Des petites surprises de temps en temps, c’est la clé pour beaucoup de choses. La spontanéité d’un acte romantique c’est magique. Voir que ça vient sur l’instant, du coeur et pas d’un stupide calcul… Dire certains mots, envoyez un message, juste parce qu’on les pense, sans autre raison, à un moment où on ne s’y attendrait pas… que ça peut faire plaisir…

Il ne faut pas se laisser avoir par le temps, la distance, la vie… C’est facile de prendre tout ça pour excuses. Il faut se battre contre ça, contre la routine, contre les habitudes et contre la conviction que tout est acquis. La personne qui partage sa vie c’est tous les jours qu’il faut la séduire. Si on se dit,  » Oh bah c’est bon, ça fait un moment qu’on est ensemble, on s’aime c’est génial et voila… » et bien désolé de le dire mais on commence à aller dans le mur.

Bref la question n’est pas d’être romantique à l’extrème, mais de temps en temps, il ne faut pas oublier d’avoir quelques attentions. Même si les femmes aiment le romantisme, il faut savoir faire la part des choses. Et oui messieurs nous sommes compliquées, mais une femme qui ne l’est pas n’est pas vraiment une femme ^^.

A retenir : Rien n’est jamais acquis et c’est tous les jours qu’il faut séduire celui ou celle qu’on aime…

Quand le silence est d’or…

Quand le silence est d'or...  dans Quand... 6789_chut

 

S’enfermer dans le silence

Pour ne pas déranger par sa présence

Des vies parfois déjà compliquées

Qui n’ont pas besoin de gens apeurés…

Ne pas faire de bruit

Par peur d’ouvrir une boite de Pandore

Qui lacherait peut être sur ma vie

Une vague de regrets et de remords.

Parfois le silence est d’or…


123


Le roseau de Pan |
poèterock |
chroniques essentielles/réc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | salon international du livr...
| MonArt swing2
| Ma Tasse de Thé